mardi 5 avril 2016

La Maxi-pochette même pas relou(x)

Il y a plusieurs semaines, Dame Reloux a contacté plusieurs couturières bloggueuses (triées sur le volet, cela va sans dire !) pour leur présenter son projet de petite entreprise de kits couture pour débutantes. L'idée est d'aider les aspirantes couturières, celles qui trépignent d'envie de s'offrir des petits accessoires uniques et personnalisés, à se lancer. 

Céline nous a donc demandé de tester les explications de son premier kit : une Maxi-pochette parfaite pour tout ranger : sa couture, son tricot, sa lingerie, ses Legos ou ses Playmos...

De toute façon, une fois que vous aurez commencé, vous aurez envie de les collectionner !





Coton japonais (Cousette, il y a au moins deux ans), flex rose fluo offert par la Fée des Guilis...

Comme annoncé, il s'agit de couture facile et ultra-satisfaisante... Oui, Madame, rien que ça !

Céline nous guide vraiment pas à pas pour réaliser une pochette sans faux pas ! (Et je vous prierais de ne pas relever le fait que la couturière pas tout à fait débutante que je suis, n'a osé poser son premier zip qu'en décembre dernier...)


C'est sans doute parce que je me découvre des côtés rebelle à bientôt 40 ans que j'ai réalisé non pas une Maxi-pochette, mais une Giga-big pochette, c'est-à-dire une pochette adaptée à la taille du zip que j'avais sous la main (bon ok, plus pragmatique que rebelle la quasi-quadra) ! Mais à vrai dire, cela ne change RIEN ! Si ce n'est que ma pochette fait la taille d'un coussin et d'ailleurs, quand elle est remplie de pelotes de laine, on peut vraiment s'en servir de coussin !

Comme vous l'aurez compris, ma Maxi-pochette sert à ranger mes encours tricots... Certes, le terme "encours" est très pompeux pour un pauvre col et un malheureux trendy châle au point mousse... Mais comme il peut se passer des semaines entre deux séances tricot et que trois chats prêts à se jeter sur la première bêtise qui passe hantent les lieux, mieux vaut ranger aiguilles et pelotes...

Bon, en la circonstance, je ne suis pas sûre que l'idée d'ajouter un pompon sur ma pochette soit des plus judicieuses...



En tout cas, couturières débutantes ou expertes, jetez-vous sur les jolis kits Quick and Lovely de Madame Reloux, d'autant qu'elle a sélectionné pour vous des tissus à tomber... 


Pour en savoir plus, un petit tour sur sa boutique, ou sur sa page Facebook, ou sur Instagram, ou sur le blog dédié ou bien évidemment sur le blog des Reloux, où Céline vous dira TOUT (et vous révèlera le nom des autres testeuses-chanceuses) !

En plus, je crois savoir qu'il y a des kits à gagner...

Enjoy !!!





samedi 19 mars 2016

Good night, Hermione !


Ma jolie chipie est malade... C'est de saison, mais ça traîne et elle est toute fatiguée, épuisée, flagada, raplapla (mais elle râle moins quand elle est malade !!!)

Ces photos ne datent donc pas de cette semaine, loin de là... La jolie chemise de nuit des Nouveaux Intemporels pour enfants a été cousue il y a des semaines et le coussin spécial "Harry Potter addict" a été brodé à peine plus récemment...

 Chemise de nuit des Nouveaux Intemporels pour enfants en coton violet à étoiles roses (Mondial tissus), taille 8 ans ; 
coussin en lin brodé et passepoil en liberty Capel rouge, flex plume Pöm chez Little fabrics...





Evidemment, depuis ce coussin, j'ai reçu plein d'autres commandes pour broder toutes les formules magiques préférées de mes Potter maniaques... mais il ne faut pas abuser des bonnes choses !

lundi 7 mars 2016

Petits mousses...


On en a marre de l'hiver !!! Mais on essaie d'être encore raisonnable et de ne pas coudre des vêtements de plein été... même si je rêve de lin, de plumetis, de cotons légers... 

Avant de laisser tomber les manches, j'ai donc chercher à coudre quelques petits vêtements de transition... L'un a été cousu il y a quelques semaines, l'autre ce week-end... L'un me satisfait, l'autre moins... 

Commençons par le moins satisfaisant : une petite tunique en lin pour mon bout d'chou...

Il aime tant que je couse pour lui... Il avait choisi un très beau lin lavé gris, mais comme je n'avais jamais testé ce modèle, je me suis méfiée... et j'ai eu raison ! J'ai donc opté pour un coupon de lin blanc (!) racheté à une couturière à petit prix, histoire de ne pas être trop déçue au cas où... 

Ce n'est pas une totale catastrophe, mais je trouve ce haut bizarrement taillé : les emmanchures sont étroites et s'emboîtent mal je trouve, le col carré est un peu large, ne tombe pas forcément bien sur les épaules et est un peu trop décolleté dans le dos (en plus, sur les photos, les manches sont trop longues, j'ai retaillé un peu depuis). Cela dit, comme le prouvent les photos, le petit moussaillon a tout de même l'air très à l'aise dans sa tenue, on verra donc à l'usage si la chemise est réellement portée. 


Tunique O du livre Tuniques pour petits et grands, taille 4 ans élargie d'un centimètre sur les côtés (mais je n'ai pas touché à l'encolure)





J'aime bien davantage la blouse paysanne de mademoiselle... Il s'agit d'un modèle japonais d'un très joli livre (en japonais) acheté l'an dernier chez l'incontournable Pomadour (enfin, incontournable pour les couturières de la blogosphère d'il y a 4 ou 5 ans), cousu dans une adorable cotonnade rayée à étoiles, offerte par ma Maman. 

Miss Z. et moi, nous aimons beaucoup cette ampleur confortable, ces manches 3/4 qui tombent bien et cette jolie encolure arrondie... Cette chemise devrait être parfaite avec un jean, un pantacourt, une jupette droite, un short... Mais il faut que les températures remontent un peu !!! Et puis on voudrait à  nouveau pouvoir faire des photos dehors !


Blouse paysanne (A sunny spot, modèle K, taille 130 cm), cotonnade Mondial tissus et boutons récupérés sur une chemise de Monsieur Marmotte...







lundi 22 février 2016

Beltsy nippone...

La robe qui faillit ne jamais être terminée...
La robe qui faillit ne jamais être montrée...

Mais tout arrive !

Cette robe a été cousue pour les 6 ans de ma demoiselle... J'avais alors littéralement craqué sur un tissu Echino transformé en adorable robe chez P comme Plimplim, je l'ai cherché, sans succès en version turquoise... J'ai fini par dénicher un coupon dans une boutique japonaise sur Etsy, un coupon de seulement un mètre sur une laize de 110 cm... cela réduit les possibilités pour coudre une robe en taille 8 ans !

J'avais donc décidé de coudre une petite robe chasuble, quasiment droite et sans manche. N'ayant pas de patron sous la main, j'ai décidé d'improviser. Je suis partie de Beltsy (C'est dimanche) en supprimant les manches et les fronces !!! Pour être honnête, à l'époque, je n'étais pas du tout satisfaite, je trouvais la robe trop large pour ma puce... Il fallait la reprendre, je l'ai laissée de côté, sur le bord de ma table de couture.

Au bout d'un an, je l'ai dépliée et j'ai demandé à Zoélie de l'essayer à nouveau pour voir ce qu'il fallait en faire... Et là, petit miracle : elle allait parfaitement !

Sachant que ma fille aura 7 ans et demi la semaine prochaine, il aura fallu 6 mois de plus pour que je fasse des photos de la petite robe portée, qui commence à être un peu courte, mais que j'adore !







 





vendredi 12 février 2016

Premier coup de foudre de l'été...


Voici donc la suite logique de mon précédent billet... 

Février, le vent, le froid, la pluie, la sinistrôse nous guette... 

Mercredi midi, en sortant du travail, je suis passée, frigorifiée voir les marchands de tissus du marché... Malgré la grisaille tenace, ils avaient sorti de toutes nouvelles cotonnades plus joyeuses et colorées les unes que les autres... J'ai pris un mètre, puis deux et alors que j'avais décidé d'être raisonnable, j'ai vu CE tissu !!! Coup de foudre immédiat ! Mais voulant rester sage, j'ai demandé 50 petits centimètres de la merveille... Mais quelle idée !!! Comme si je pouvais encore faire quoi que ce soit pour ma gazelle avec 50 cm de tissu !

Un brin obstinée, sitôt rentrée à la maison, j'ai quand même décidé de lui faire un sort, immédiatement ! J'ai opté pour le petit haut sans manches des Nouveaux Intemporels pour enfants, en rognant sur l'ourlet pour que tout tienne dans les 52 cm de coton que le vendeur m'avait octroyés (3 cm d'ourlet sont prévus initialement, le mien doit faire 6 mm tout au plus !)

Ma brindille adore ce nouveau petit haut, le tissu, l'absence de manches, le passepoil... Il ne faut pas qu'elle grandisse trop tout de même, sinon, elle montrera son joli nombril :)

Quant à moi, c'est décidé, mercredi, je retourne au marché !





 Cotonnade fleurie, qualité lawn, en provenance du marché (à 6 euros le mètre), boutons de récup', comme toujours, le tout en taille 8 ans !




Et bien sûr, on finit par la traditionnelle photo floue !

samedi 30 janvier 2016

La dernière de l'hiver...

Ceci est probablement l'ultime petite blouse de cette saison d'hiver... Je me connais : quand février arrive, reviennent aussi mes premières envies de couture totalement hors-saison, les premières robes en lin et les petits hauts en liberty...

Mais cette petite dernière se place directement en haut du palmarès des blouses préférées !

 L'inspiration, une fois de plus, est venue de mes pérégrinations sur Pinterest et je me suis dit que transformer un patron pour aboutir au résultat souhaité ne devait pas être un défi insurmontable. 

Je suis donc partie de la blouse à empiècement du livre des Nouveaux Intemporels pour Enfants (Citronille), cousue récemment pour mademoiselle. Le patron étant déjà coupé, c'était donc du temps de gagné !

J'ai réduit la largeur des empiècements du bas de la blouse à la même largeur que les empiècements du haut, pour éviter les fronces (j'avais peur d'un effet trop froufroutant si j'ajoutais un volant à un empiècement déjà très froncé !). Afin de conserver une certaine aisance, j'ai accentué la forme trapèze des empiècements du bas. Par ailleurs, pour que le dos soit un peu plus long que le devant, je l'ai un peu rallongé, tout en dessinant une forme liquette. Puis j'ai ajouté une bande de tissu froncée entre les deux empiècements du devant de la blouse, ainsi qu'un passepoil noir... Et voilà !

J'espère que vous avez suivi ? Sinon, n'hésitez pas à demander, mais cela n'a vraiment rien de bien sorcier. En tout cas, j'adore le résultat et, cerise sur le gâteau, ma puce aussi !!! Je crois que je vais recommencer dans une version printanière en plumetis...



Tunique à empiècement modifiée, taille 8 ans, en batiste orageux à pois noirs (France Duval-Stalla, achetée en soldes chez Little Fabrics)






Pompon en tulle blanc pailleté fait maison (de nombreux tutos sont disponibles sur Internet ; tulle trouvé en rouleaux de 30 cm de large chez Noz)







Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...